Associations, Vie Culturelle et Sportive, Tourisme

Associations, Vie Culturelle et Sportive, Tourisme

Notre vision

Nous souhaitons revitaliser le tissu associatif, définir une politique culturelle forte, faire de la pratique du sport un outil de mixité, d’intégration sociale et de citoyenneté et valoriser les atouts touristiques de la ville.

 

 

État des lieux

  • A Castres, les associations, qui sont des acteurs majeurs dans le maintien du lien social, ont été malmenées dans le meilleur des cas, quand elles n’ont pas été tout simplement contraintes de mettre la clé sous la porte ! Pas ou très peu de soutien financier, mais aussi et surtout aucune valorisation de l’implication des bénévoles, aucune reconnaissance pour le travail accompli, aucune perspective d’accompagnement et de développement. Les associations qui ont réussi à se maintenir subissent une relation tutélaire mais bien peu partenariale avec la municipalité. Nous mettrons fin à l’opacité actuelle relative à l’octroi des subventions.
  • La culture événementielle de la municipalité actuelle ne peut constituer à elle seule une politique culturelle.
  • Les équipements sportifs, dont l’entretien a trop souvent été externalisé, souffrent de vieillissement. L’abandon financier des associations a pour conséquence que la pratique sportive n’est plus à portée de tous. La municipalité s’est désengagée de l’OMEPS.
  • La ville est repliée sur elle-même et ne développe pas de liens forts avec l’ensemble des acteurs du tourisme local et régional.

 

 

Nos propositions

 

Les associations comme partenaires

  • Il est indispensable d’augmenter immédiatement de 20% la dotation globale des subventions qui sont destinées aux associations.
  • Nous proposerons aux associations de co-construire les projets avec nous, pour Castres. d’être partenaires des activités et projets municipaux. Aussi, avant la fin de l’année 2020, nous organiserons les états généraux de la vie associative. Ils permettront un échange constructif entre associations et municipalité : constats, besoins, moyens d’expression...
  • La maison des associations ne permet pas de satisfaire les demandes actuelles de locaux. Nous ferons des propositions pour élargir l’offre.

 

Un projet culturel ouvert, vivant, convivial, surprenant

Loin du spectaculaire et de l’immédiateté, il nous paraît essentiel d’agir en profondeur avec le tissu culturel et artistique local.

Notre projet culturel est avant tout un état d’esprit. Son ambition est de provoquer un mouvement d’ensemble, avec tous les acteurs concernés et en lien avec les habitants.  Un projet ouvert, vivant, convivial, surprenant, dans un esprit de plaisir partagé !

L'objectif est d'agrandir le cercle des initiés, d’ouvrir la politique culturelle à de nouveaux publics, de tenter de former le regard critique des spectateurs de demain.

C’est une ville culturelle curieuse et inventive qu'il s'agit de bâtir, qui ne renonce ni à l’exigence artistique, ni au développement d’un public diversifié, nombreux, éclectique.

Une politique culturelle bien pensée est un auxiliaire de poids dans la gestion d’une collectivité, par la dynamique qu’elle génère auprès de la population, l’image qu’elle renvoie à ses propres habitants, l’attractivité qu’elle entretient auprès des territoires qui l’environnent et au-delà.

Notre politique culturelle, ancrée dans la ville, se développera autour de plusieurs axes :

       Spectacle vivant, vie artistique et programmation culturelle

  • Encourager les actions culturelles, faire confiance aux associations, soutenir les pratiques amateurs, les partenariats institutions-associations.
  • Soutenir la création artistique et le développement de l’action culturelle par l’accueil d’artistes en résidence.
  • Promouvoir, en lien avec la Communauté d’Agglomération, les actions culturelles au sein des médiathèques.
  • Développer des parcours du spectateur avec de nombreuses actions de sensibilisation.

       Un service public de l’éducation artistique

Castres possède sur le plan culturel un bel atout avec trois écoles d’art publiques (Conservatoire de Musique et de Danse du Tarn, École municipale d’art dramatique et École municipale des beaux-arts) implantées depuis de nombreuses années sur le territoire. L’Ecole nationale supérieure de l’Audiovisuel vient compléter ce panorama.

Ces établissements offrent à tarifs modérés des enseignements qualifiés en musique, danse, théâtre, arts plastiques et arts visuels ; nous rétablirons la classe préparatoire de l’école des beaux Arts, supprimée en 2014.

Ces quatre structures d’enseignement artistique, départementale pour la musique et la danse, municipales pour les arts plastiques et le théâtre ou encore relevant de l’enseignement supérieur pour les arts visuels, constituent un magnifique potentiel innovant de partenariats transversaux que nous favoriserons, afin d’offrir une réelle opportunité à la ville et à ses habitants d’occuper une place prépondérante dans le domaine des arts et de la culture.

Nous développerons l’éducation artistique et culturelle (EAC) à destination des enfants et des jeunes avec tous les acteurs concernés (services de l’État,  établissements scolaires et d’enseignements artistiques, équipements culturels, artistes, Maisons de la convivialité et tissu associatif).

Pour ce faire, le Réseau de Ressources Culturelles, abandonné par la municipalité actuelle, sera récrée. L’état des lieux auquel nous procéderons et les réunions participatives que nous mettrons rapidement en place, dégageront des pistes d’expérimentation qui s’appuieront sur une démarche de concertation, d’échanges et de co-construction de parcours culturels et artistiques. La découverte des atouts et du patrimoine de la ville sera ainsi favorisée.

Un forum à destination des enseignants sera organisé chaque année pour présenter les projets et les programmations des établissements culturels, des enseignements et équipes artistiques.

Ces axes de travail seront évalués en continu afin d’affiner et d’enrichir le projet. Un comité de pilotage assurera une évaluation globale une fois par an.

       Des musées enfin reconnus

  • En concertation avec l’État, la Région, le département et les acteurs du territoire concernés, nous ferons du Musée Goya un grand musée des arts hispaniques à vocation nationale et internationale, qui pourra ainsi participer à l’attractivité de notre ville. Un changement de stature nécessaire pour valoriser les collections exceptionnelles du musée !
  • Le Centre national et Musée Jean Jaurès, quant à lui, bénéficiera d’un nouveau parcours muséographique, afin de répondre aux attentes du public d’aujourd’hui, notamment en ce qui concerne les dispositifs numériques interactifs. Cela permettra de mettre en exergue la richesse de ses collections et de valoriser la pensée et l’œuvre du plus illustre des Castrais.
  • Nous proposerons aux associations tarnaises dépositaires de la mémoire et de l’histoire de la Seconde Guerre mondiale et au Conseil Départemental de réfléchir à la création d’un Musée Départemental de la Résistance et de la Déportation qui fait cruellement défaut à notre département. Pourquoi pas à Castres ? Pourquoi pas sur le site de l’ancienne prison, dite « Baraque 21 » ?

 

Soutien à la langue et la culture occitane

Nous voulons donner une présence publique à langue occitane en concertation avec les autres collectivités.

 

Le sport pour tous

Nous voulons mettre en œuvre une véritable politique du sport au service de tous, et tout au long de la vie, en lien avec les partenaires que sont les clubs sportifs, mais aussi l’Office Municipal Éducation Physique et Sports (OMEPS). Le sport est aussi  un formidable outil de mixité, d'intégration sociale, d'apprentissage des règles, de prévention.

  • La ville redonnera les moyens nécessaires à l’OMEPS pour jouer son rôle de structure publique de soutien à l’ensemble du monde sportif.
  • Nous dresserons un état des lieux des équipements sportifs publics de la ville et programmerons un plan pluriannuel de réhabilitation.
  • Nous nous engagerons fortement aux côtés du mouvement sportif local. Nous accompagnerons les clubs sur la base de contrats d’objectifs et soutiendrons particulièrement ceux qui s’engagent en faveur de la mixité, de la pratique du sport pour tous, à tous les âges de la vie et de l’intégration des personnes en situation de handicap.
  • Nous développerons le « sport dans la cité » pour tous les publics, les pratiques sportives libres dans les parcs, les lieux publics et les équipements sportifs municipaux, avec notamment l'ouverture des gymnases le dimanche.
  • Nous continuerons à accompagner l’excellence du sport de haut niveau.
  • Nous engagerons un dialogue avec le conseil départemental afin de doter d’un gymnase le nouveau collège en construction à Lameilhé. Ce gymnase pourra bien entendu être mis à la disposition d’associations sportives en dehors du temps scolaire.

 

Un tourisme à la fois urbain et de moyenne montagne

Le tourisme est un facteur de développement économique important. Castres « portes de la Montagne Noire, du Sidobre et du Parc Régional du Haut-Languedoc », doit fédérer les atouts, les énergies et les volontés du territoire.

Une véritable offre doit être structurée, notamment par le biais du tourisme vert, destiné à rendre la « moyenne montagne » de plus en plus attractive.

S’entendre avec les communes voisines pour construire un projet commun est notre volonté, de même qu’établir un partenariat avec les villes d’Albi, Rodez, Carcassonne et Toulouse.

De même, nous resserrerons les liens avec le Parc Régional du Haut Languedoc.