Démocratie locale

Démocratie locale

Notre vision

La relation avec les habitants est au cœur de la politique que nous souhaitons conduire. Notre démarche redéfinit le partage des rôles entre élus, habitants et acteurs du territoire.

Avec la démocratie locale, l’élu écoute, informe de la manière la plus large possible, co-construit les projets de la municipalité en s’appuyant sur l’expertise d’usage des habitants et des acteurs du territoire.

 

État des lieux

Il est temps d’affirmer une manière collégiale et participative de pratiquer la politique au plus près des besoins exprimés par la population.

La démocratie locale ne se résume pas à une simple consultation portant sur des choix prédéfinis, comme le pratique la municipalité actuelle, mais doit être une co-construction fondée sur une réflexion collective des décisions publiques, associant les habitants, les acteurs locaux et les élus.

A Castres, qui a déjà entendu parler de conseils citoyens, de budget participatif, d’interpellation citoyenne ? De trop nombreuses décisions sont prises sans concertation aucune, sans prise en compte des nécessités et envies du terrain.

Plusieurs bâtiments ont par exemple été préemptés par le Maire dans l’opacité la plus totale, de façon arbitraire et sans projets légitimés. Ces préemptions représentent un coût important, supporté par le budget municipal. Le bâtiment de l’ancienne supérette du quartier de l’Albinque en est une belle illustration : depuis la préemption par la municipalité, aucun projet n’a émergé !

 

Nos propositions

Être dans une démarche de démocratie locale implique une forte volonté politique, qui nécessite l’adhésion de tous les élus et de l’ensemble des services municipaux. Sa mise en œuvre s’inscrit dans un temps long et sa réussite s’appuie sur le professionnalisme, la formation et l’éthique de toutes et tous.

C’est à l’échelle municipale que la démarche participative se diffuse le mieux, que les expériences de transitions à la fois écologique, économique, sociale et démocratique doivent être les plus innovantes. Compte tenu de la transversalité de ce domaine et de l’ampleur de son champ d’action, nous créerons un service municipal dédié à la démocratie locale afin de lui donner les moyens nécessaires à son fonctionnement (budget spécifique, formation et accompagnement) ; un adjoint au maire en aura la charge.

Ce service assurera la gestion de plusieurs outils et lieux spécifiques à son fonctionnement :

Maisons de la convivialité dans tous les quartiers

Lieux de vie avant tout, les Maisons de la convivialité offriront de multiples espaces d’échanges, de services, d’ateliers, de fêtes afin que chacun trouve sa place dans son quartier.

Les Maisons de la convivialité permettront aux habitants d’être force de proposition, notamment au travers des Conseils citoyens. Ces conseils seront constitués d’un collège d’habitants tirés au sort ou volontaires et d’un collège d’acteurs associatifs. Ils permettront l’élaboration et la mise en œuvre de projets concernant le quartier.

Exemple : proposition de créer une cuisine collective pour partager savoir-faire et moments de convivialité.

Maison de la citoyenneté, lieu central de la démocratie locale

Réalisation prioritaire du mandat, la Maison de la citoyenneté sera le lieu central où s’exerceront les fonctions essentielles de la démocratie locale : délibération, élaboration et coproduction de décisions et de projets.

Elle sera un lieu de ressources, de rencontres et d’échanges entre élus, associations, acteurs locaux et habitants ; un lieu pour informer, former, débattre et accompagner les propositions citoyennes au travers de multiples outils :

        Dialog’action

Constituée d’un adjoint au maire, d’habitants tirés au sort ou volontaires et de délégués des conseils citoyens, une commission gèrera directement les projets à valider dans le cadre de ses compétences et soumettra au Conseil Municipal les projets qui nécessiteront son aval.

       Assises de la ville

Les habitants et les services municipaux seront associés à une évaluation annuelle transparente de l’action publique menée par la municipalité, pour améliorer progressivement les dispositifs, et ainsi permettre une continuité d’implication citoyenne.
Exemple : le centre ville piétonnier tient-il ses promesses de redynamisation du centre ville ?

       Budget participatif

Un budget sera alloué à la réalisation de projets proposés et votés par les habitants. Ces projets participeront à l’amélioration du cadre de vie et au soutien d’initiatives culturelles, sportives, sociales et festives.

Exemple : création de jardins partagés avec aire de compostage dans chaque quartier, y compris au centre-ville.

       Référendum d’Initiative Locale

10 % des inscrits de la commune pourront demander un Référendum d’Initiative Locale sur une question d’intérêt général et de compétence communale.

Dès lors, le conseil municipal organisera la votation pour consulter les électeurs et prendra en compte le résultat majoritaire qui sortira des urnes.

Exemple : le référendum demande que le Conseil Municipal élabore une charte « Qualité Éclairage public » (n’éclairer que quand c’est nécessaire, que là où c’est nécessaire) afin de limiter l’impact de la pollution lumineuse sur la biodiversité et que soit mise en place une gestion raisonnée du coût de fonctionnement de l’éclairage public.

       A l’asso ! Les états généraux annuels de la vie associative et de l’engagement

Conscients des enjeux et de l’importance du secteur associatif dans la vie locale, les élus de Castres écologique & solidaire initieront des Etats généraux de la vie associative. Un temps de réflexions, d’interactions et de rencontres en vue d’accompagner et de soutenir les initiatives du monde associatif.

 

Un Conseil municipal en toute transparence

       Retransmission des séances du conseil municipal

Les séances du conseil municipal seront retransmises en direct et archivées via une plateforme mise en place par la municipalité pour assurer une transparence des prises de décisions.

       Référendum révocatoire

Dans le cadre d'une gouvernance majoritaire, les candidats de notre liste s’engagent à être révocables. La loi ne prévoyant pas encore cette possibilité, un système de révocabilité par pétition sera mis en place pour être applicable dès la mi-mandat. Ainsi les citoyens retrouveront confiance dans la politique de proximité.

       Des élus au service de la transparence

Nous somme favorables à la mise en place des 30 propositions faites par l'association « contre la corruption et pour l'éthique en politique », ANTICOR.  Nos élus s’engagent à rendre public le montant de leurs indemnités et tous leurs rendez-vous avec des industriels, associations ou groupes d’influence, ainsi qu’à refuser tout cadeau ou avantages de la part de ces groupes ou personnes.

       Conseil des Jeunes : bouge ta ville

Un Conseil des Jeunes sera créé afin d’offrir l’opportunité d’un dialogue direct entre la jeunesse et les élus locaux ; les propositions du Conseil des Jeunes seront étudiées, discutées et, le cas échéant, réalisées par la collectivité, dans le cadre d’un budget dédié. Cette instance exercera les jeunes à l’apprentissage de la vie en société et à la pratique d’une citoyenneté active.

       Reconnaissance des droits de l’opposition

Castres écologique & solidaire s’engage à permettre aux élus minoritaires d’exercer pleinement leur mandat dans de bonnes conditions.

 

Intercommunalité

Castres a une responsabilité particulière. Il faut donner tout son sens à la solidarité intercommunale et renforcer la cohésion du territoire.

Concernant la Communauté d’Agglomération Castres Mazamet, nous proposons de :

  • réaliser un état des lieux avec ses habitants.
  • mener un débat partagé avec les autres communes sur ses compétences
  • définir ses objectifs stratégiques en se dotant d’un vrai projet de développement durable et solidaire.
  • réfléchir à l’évolution de son périmètre.