Tranquillité Publique & Sécurité

Tranquillité Publique & Sécurité

Notre vision

 

Nous devons prendre en compte les réalités vécues par nos concitoyens. Nous ne sommes pas égaux face à l'insécurité. Ce sont les personnes les plus en difficulté qui en souffrent le plus. Une municipalité a un rôle majeur dans la mise en œuvre d’une politique alliant prévention et dissuasion.

 

 

Etat des lieux

 

Bugis a misé sur une politique sécuritaire avec des effectifs importants de police municipale et la mise en place de la vidéosurveillance.

La forte augmentation des cambriolages et des incivilités au quotidien démontre que cette politique est un échec. Peut-on augmenter sans fin les effectifs de la police municipale ou placer une caméra derrière chaque habitant ? Doit-on miser sur un retour hypothétique de la BAC, Brigade Anti Criminalité ? Nous ne le pensons pas !

 

 

Nos propositions : allier prévention, éducation et dissuasion

 

Il s’agit de coordonner et d’adapter les services de prévention et de sécurité pour répondre aux besoins de tranquillité des Castrais, pour améliorer la vie quotidienne de tous.

Nous voulons clarifier et différencier les missions de la Police Municipale au regard de celles de la Police Nationale. Nous sommes favorables à la police de proximité, à l’implantation de postes de police de quartier, à l’ilotage.

Un investissement important de vidéosurveillance a été réalisé. Ce n’est pas le choix que nous aurions fait. Nous procéderons à un audit pour mesurer l’efficacité et le coût réel du dispositif et nous présenterons les résultats à la population.

Nous voulons consacrer des moyens pour une vraie politique de prévention :

  • Redynamiser le Conseil Local de Sécurité et de Prévention de la Délinquance (CLSPD), outil essentiel pour coordonner l’action des différents services institutionnels et associatifs.
  • Créer un service municipal de médiation et de prévention, avec des éducateurs et des travailleurs sociaux, pour accompagner les jeunes en grande difficulté, pour favoriser leur insertion et impliquer leurs parents.
  • Renforcer l’aide et l’assistance aux victimes.
  • Mettre en place un partenariat avec les associations qui combattent les violences faites aux femmes.
  • Proposer des dispositifs d’insertion en lien avec la Justice.

Le soutien aux associations, la création de structures éducatives pour la jeunesse et la mise en place des conseils citoyens participent de cette politique de prévention et de renforcement du lien social dans tous les quartiers.